•  

    4360286_0_7adf9_41941953_L (500x207, 143Kb)

     

     

    Éternelle douceur.

    L’amour illumine de l’intérieur.

    Embaume le cœur.

     

    973d30a0

     

    L’amour est un aphrodisiaque .

    Il nous enveloppe comme une douce cape

    L’amour nous fait vibrer sans cesse comme une infinie caresse.

    L’amour est un délice en permanence .

    Une passionnante danse.

     

    a14f89db

     

    L’amour nous rend fébrile si fragile.

    L’amour nous consume de l’intérieur.

    Il nous envahit de sa chaleur.

     

     

    Nous sommes en apesanteur sur un nuage tout en couleur.

    Des étoiles plein les yeux.

    Le cœur qui bat pour deux.

    Notre corps se défile.

    Nous marchons sur un fil.

    L’amour nous ensorcelle.

    Il nous rend indéfiniment beaux

     

     

     

    4360286_0_7adf9_41941953_L (500x207, 143Kb)

    Ggo
    4360286_0de9ddbf83e2_1_ (50x50, 19Kb)

     


    4 commentaires
  • Nous sommes tous emportés un jour ou l’autre par le train de la vie.

    Nous sommes tous emportés un jour ou l’autre par le train de la vie

    Nous sommes tous emportés un jour ou l’autre par le train de la vie. A vrai dire, dès notre naissance, nous y prenons place. Mais l’enjeu est différent car nous ne le connaissons pas. Nos pensées puériles, et nos jeux anodins nous guident. Et tout ce qui compte, c’est l’amour que l’on reçoit et qui nous forgera. On grandit ainsi aveuglément, mais nos idées changent subtilement et nous apprenons à décider de notre destin. Des portes s’ouvrent, des portes se ferment. Nous sommes dans un labyrinthe, cherchant la lumière de la fin. Sans comprendre que toutes les issues sont la bonne sortie.

    e645ae7f

    Mais qu’elle est la meilleure ?

    Qu’elle est celle que nous voulons réellement franchir ?

    Celle qui nous correspond fatalement ?

    iSa-fHk1NGnHD5oNK7PnL7KyRmA

    Nous avons la hantise de nous tromper, l’effroi de regretter, et peur tout simplement. Mais la vie n’offre pas de temps pour les regrets. Si l’erreur est présente, il faut continuer son chemin sans se retourner, ni risquer un coup d’œil sur le passé. Il faut cesser d’être le passager clandestin de ce mauvais train et prendre sur soi. Car le convoi s’arrêtera à la prochaine gare, où des milliers d’autres voies nous tendront les mains. La question du choix se posera encore et toujours. Mais elle ne nous offre que de nombreuses possibilités pour changer de vie.

    train de la vie 1

    Peut-être est-il temps de laisser ses bagages à soucis,

    Sur le quai, cette fois-ci ?

     

     Le train de la vie.

     

     


    1 commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire